14/08/2008

"Ne comptons que sur nos propres forces"

La récente guerre en Géorgie nous éclaire sur les réelles visées du Kremlin : s’emparer des  ressources pétrolières et gazières de l’Asie centrale et contrôler  les moyens de les acheminer vers l’Europe.

Ainsi pourront-ils un jour étrangler l’occident en le privant d’approvisionnement énergétique et l’asservir à dessein !

D’ailleurs les accords passés entre le russe Lukoil et l’algérien Sonatrach n’augurent rien de bon pour les fournitures de gaz dont nous dépendons aussi.

L’embargo pétrolier de la Lybie à notre encontre doit nous ouvrir les yeux : notre pays est en danger pour sa survie énergétique.

Réagissons sans attendre !

Couvrons les toits de panneaux solaires !

Equipons les torrents  de microcentrales pour fournir partout où c’est possible une énergie de proximité.

Pour nos véhicules, il faut développer sans tarder la production massive de biogaz d’origine agricole et celle de biocarburant à base de bois indigène.

Des bus, des fourgons et même des trains roulent déjà avec ce carburant écologique et renouvelable !

N’attendons pas d’être paralysés faute d’énergie, anticipons les luttes de demain.

La Suisse doit au plus vite construire plusieurs centrales nucléaires, avec toutes les garanties de sécurité que nous assurent les technologies les plus récentes.

En combinant toutes ces sources d’énergie, la Suisse relèvera le défi que nous lance le monde. Notre survie en tant que nation libre en dépend …

Comme disait le Grand Timonier : « Ne comptons que sur nos propres forces… »

André Reymond.

10:53 Publié dans Monde, Suisse | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Vu la longeur de vos texte, raisonnablement courte, vous devriez publier le texte drectement, plus confortable pour le lecteur...

Meilleures

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 14/08/2008

Cher André, je me demande ce que dirait Christian Brunier...

"Réagissons sans attendre !
Couvrons les toits de panneaux solaires !
Equipons les torrents de microcentrales pour fournir partout où c’est possible une énergie de proximité."

Sans vous parler des Sandro Minimo du monde entier...

"N’attendons pas d’être paralysés faute d’énergie, anticipons les luttes de demain. La Suisse doit au plus vite construire plusieurs centrales nucléaires, avec toutes les garanties de sécurité que nous assurent les technologies les plus récentes."

Je vois Daniel Cohn-Bendit vous attendre au coin de la rue...

Alors, les udc, des anticommunistes, qui nous citent du Mao...il faut que ça soit gravissime !

"Comme disait le Grand Timonier : « Ne comptons que sur nos propres forces… »"

Pour la Géorgie, je suis sur que Micheline Calmy-Rey, dans une intreview à la TSR (sous contrôle financier de BILAG), trouveras mille raisons, de nous endormir, sauf, évidemment, selui du pétrole...

Elle a exscroqué Uribe, en lui demandant de mieux traiter les FARC, ces pauvres révolutionnaires...trafiquants de drogue, planqués aussi en Suisse...

Non, décidément non, les suisses, lents, ne vont pas se précipiter...tant qu'y auras pas le feu...au lac...(tiens ça vient juste de passer...les Fêtes de Genève) ;o)

Mes meilleures salutations, cher conseiller national...(bien le bonjour à Yves N., je vous prie...)

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 14/08/2008

"Pour nos véhicules, il faut développer sans tarder la production massive de biogaz d’origine agricole et celle de biocarburant à base de bois indigène."

Vos intentions sont louables, mais il ne faut pas très bien connaître le dossier pour prétendre que la production agricole et forrestière suisse puisse remplacer les besoins en pétrole, et ce quelque soit le progrès technologique.

Vous trouverez ici une réflexion à ce sujet:

http://www.manicore.com/documentation/carb_agri.html

D'autant plus que l'on détruit de plus en plus de surface agricole pour y constuire des maisons, et bien sûr également des routes pour y accéder.

La priorité pour le bois, c'est de chauffer les maisons. Vous allez nous faire le même coup que le biocarburant à base de maïs: le bois de chauffage deviendra hors de prix parce qu'il faut à tout pris faire rouler les voitures avec. J'espère bien que l'on ne trouvera jamais de procédé rentable pour faire de l'essence avec du bois...

Écrit par : PtitSuisse | 15/08/2008

Il faut une politique claire du gouvernement suisse et des incitations fiscales pour les privés, des investissements en PPP importants pour la R&D, la promotion des énergies renouvelables dans la construction, une nouvelle orientation de l'agriculture suisse. comment voulez-vous que ce fonctionne quand l'Etat récupère des taxes énormes depuis des lustres de l'essence, des huiles et mazout. Au Japon, pour développer des voitures hybrides, puis à hydrogène (TOYOTA, HONDA), le gouvernement a anticipé et mis des milliards sur la table ainsi que des fonds privés. En Suisse nous avons trop de retard car nous comptons sur l'approvisionnement de l'extérieur.

Écrit par : demain | 16/08/2008

"comment voulez-vous que ce fonctionne quand l'Etat récupère des taxes énormes depuis des lustres de l'essence, des huiles et mazout."

Faux: jusque dans les années 90 les taxes sur l'essence ne couvrait même pas les frais d'entretien et de construction des routes. Actuellement, les taxes sur les voitures (essences, vignettes, taxe cantonale) dégage moins d'1 milliard de bénéfice.

Sur l'huile de chauffage, il n'y a jamais eu de taxe, sauf une toute petite symbolique, ce n'est que depuis le début de l'année qu'on a la taxe CO2...

"En Suisse nous avons trop de retard car nous comptons sur l'approvisionnement de l'extérieur."

Vous avez partiellement raison, mais je peux vous dire que sans les barrages suisse, le système d'approvisionement électrique européen s'effondrerait, et la dépendance à l'hydroélectricité va continuer d'augmenter au fur et à mesure que l'éolien et le solaire se développe (besoin de fournisseur d'énergie de pointe pour compenser l'intermitence, les barrages étant la seule énergie renouvelable "commandable").

A mon avis la seule énergie qu'il conviendrait de développer (parce que non intermittante), c'est la géothermie profonde, mais pas beaucoup de site potentiel en Suisse :(.

Bien sûr, il faut de plus grapiller toute l'énergie hydroélectrique que l'on peut, car les montagnes sont les seules ressources naturelles que l'on possède..

Développer la production d'hydrogène c'est important car il s'agit là d'un remède contre l'intermittance, une solution alternative aux barrages pour stocker l'énergie. Par contre il est stupide de gaspiller cette précieuse ressource pour nos déplacements inutiles en bagnole.

Écrit par : PtitSuisse | 16/08/2008

Vous voulez prendre la place d'Ueli Leuenberger?... Mais alors, vous devrez changer de parti. Même si certains Verts ont des attitudes qui ne sont pas très loin de celles de l'UDC.

Est-ce de la provoc.?

Auriez-vous pris le puck lors d'une séance d'entraînement du Genève-Servette HC ?

Où, plus simplement, existerait-il un UDC avec un certain sens de l'humour et du deuxième degré?

Écrit par : Père Siffleur | 20/08/2008

N'est libre que celui, ou celle, qui le veut bien, dans sa tête, ses pensées, ses opinions, le reste n'étant que de la rhétorique.
Salut
slim

Écrit par : slimnature | 03/01/2010

Les commentaires sont fermés.