06/06/2011

Conseil fédéral : irresponsable ou incompétant ?

Conseil Fédéral : irresponsable ou incompétent ?

 

Notre gouvernement a-t-il perdu la raison ?

En annonçant une fin programmée de notre production nucléaire, nos dirigeants ont-ils réalisé l’ampleur de leur décision ?

Ont-ils seulement un plan pour compenser le déficit énergétique qui en résulte ?

Qui va payer la facture ?

Beaucoup de questions qu’éludent nos autorités fédérales, plus sensibles à l’émotion populaire qu’à la réalité des faits.

Près de 40 % du courant que nous consommons provient de nos centrales nucléaires. Outre une production électrique indigène constante, cela permet une réduction considérable de nos émissions de gaz à effet de serre.

Plus de 50 % de rejet de CO2 en moins depuis 1990.

Voilà de quoi permettre à la Suisse de tenir les engagements de Kyoto.

Devrions- nous revenir au charbon et au pétrole, ressources polluantes à l’approvisionnement fluctuant ?

L’Allemagne, la Pologne ou la Grande Bretagne n’ont pas les mêmes scrupules que nous en matière de maîtrise de rejet de CO2.

Pour ces pays, le charbon n’est pas seulement une ressource énergétique, c’est aussi des millions d’emplois.

Quant au pétrole ou au gaz, voulons-nous devenir les otages de la Russie ou des pays du moyen orient ? Nous serions à la merci des moindres turbulences du Kremlin ou des révolutions orientales.

L’avenir risque de devenir inquiétant, si la Suisse dépend de l’étranger pour son approvisionnement énergétique, alors que nos centrales, bien entretenues et sans cesse perfectionnées, nous fournissent une énergie abondante et insensible aux fluctuations politiques mondiales.

En 20 ans, leur efficacité énergétique s’est accrue de 40 %. Sans accident particulier ! Ne cédons pas aux propos alarmistes, la peur est mauvaise conseillère….

Les déclarations hâtives de notre gouvernement semblent ignorer l’aspect financier de cette décision inconsidérée.

Les Suisses vont-ils accepter de payer leur électricité 40 % plus cher ?

Notre industrie sera-t-elle encore compétitive avec une telle augmentation des coûts de l’énergie ?

Les prix de l’énergie sont déjà à la limite du supportable pour les ménages et les entreprises !

Qu’en sera-t-il si on arrête les réacteurs sans solution de remplacement ? 

Le Conseil fédéral admet que la fermeture de ces centrales va coûter près de quatre milliards de francs. C’est cher ! 

Quant à nos voisins français, ils ne vont pas saborder leur économie au nom d’une peur sans fondement.  Au contraire, ils vont bientôt inaugurer une centrale d’un nouveau type (EPR) dans le nord de la France. La technologie sera identique à celle de Taïshan qui va entrer en service en Chine.

Les Finlandais aussi vont mettre en fonction une centrale EPR. Pourtant nos amis finnois n’ont rien de kamikazes !

Soyons pragmatiques, les énergies de substitution ne pourront pas remplacer la part considérable de l’énergie de fission.

Aujourd’hui, seulement 4 % de notre approvisionnement électrique provient de sources renouvelables.

Il est à craindre que le remplacement total de l’énergie issue du nucléaire soit aussi coûteux que problématique.

Le solaire nécessite des surfaces immenses, le rendement de l’éolien est trop fluctuant pour être fiable et les centrales à gaz ont un bilan écologique désastreux.

Les années à venir s’annoncent douloureuses.

Le prix des carburants va augmenter, mais aussi celui des tarifs de chemin de fer.

Tous les coûts affectés par le prix de l’énergie vont subir des hausses vertigineuses. Préparons nous à une chute de notre pouvoir d’achat. L’électricité va devenir un produit de luxe, réservée à quelques privilégiés !

Allons-nous débrancher nos ordinateurs et nos téléviseurs.

Allons-nous arrêter nos frigos et nos ascenseurs ? Et pourquoi pas les trolleybus? Soyons réalistes, dans l’état actuel des technologies disponibles, il n’y a pas d’alternative au nucléaire !

L’avenir est à la recherche. Avec ITER, le réacteur expérimental sur l’énergie de fusion, une nouvelle technologie promet une source d’énergie abondante et sans déchets de longue durée. Il faudra être patient pour bénéficier de cette immense avancée scientifique, mais l’espoir est planétaire…

Qu’allons-nous devenir si le Parlement accepte le plan gouvernemental : un pays en plein recul, revenu près d’un siècle en arrière. Il faudra se serrer la ceinture et renoncer à notre mode de vie. Peut être même à l’éclairage public !

A vous de choisir, entre la peur et l’avenir.

 

                                                                                                                 André Reymond

                                                                                                               Conseiller national

09:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14)

Commentaires

Comment cela, vous refusez d'être "dans le vert", pardon "dans le vent", comme l'on disait autrefois?

Écrit par : Mère-Grand | 06/06/2011

@ Reymond
"Allons-nous débrancher nos ordinateurs et nos téléviseurs."

Pourquoi pas? On dira moins de bêtises. Il y en aura moins en circulation. Ce sera reposant. Y avait-il une vie avant la télévision et l'ordinateur? Oui. Et alors je ne vois pas où est le problème.

Pas d'ascenseur? Excellent pour la santé!

Écrit par : olivier | 06/06/2011

"Qui va payer la facture ?"

Question "amusante" quand on sait le coùt qu'occasionne l'arret d'une centrale nucléaire, sans parler de son démantèlement et du stockage de tous les déchets radioactifs produit durant toute sa "vie" qu'il faudra gérer pendant des siècles, voir des millénaires... (nos petits-enfants, leur enfants et les générations à venir nous en remercie beaucoup d'ailleurs... ou pas!)

"En 20 ans, leur efficacité énergétique s’est accrue de 40 %."

Alors pourquoi n'en serait-il pas de meme voir plus (d'autant plus qu'elles n'en sont pour certaines à leur balbutiement et donc une grosse marge de progrès et d'optimisation est possible) avec les énergies renouvelables ?

"Le Conseil fédéral admet que la fermeture de ces centrales va coûter près de quatre milliards de francs. C’est cher ! "

Oui. Ce qui prouve que l'énergie atomique N'est PAS bon marché

"Quant à nos voisins français, ils ne vont pas saborder leur économie au nom d’une peur sans fondement."

Votre voisin saute du balcon, donc vous sautez avec lui ?

"Le solaire nécessite des surfaces immenses"

Vous savez que la surface totale de toits en Suisse capable d'acueillir des panneaux solaires est... immense ?
le plus problématique dans cette technique étant le recyclage de certains composants de ces pannaeaux solaires dont certains sont difficilement recycables et polluants (mais c'est "peanuts" comparés aux déchets radioactif!)

"Les prix de l’énergie sont déjà à la limite du supportable pour les ménages et les entreprises !"

L'énergie est excessivement bon marché (accessoirement, avec ou sans nucléaire, elle est condamnées à augmenter et augmente deja) et du coup nous la gaspillons!

"Les Suisses vont-ils accepter de payer leur électricité 40 % plus cher ?"

Avec un minimum de bon sens et des équipements électriques/électronique mieux concus et moins gourmand en énergie, une chasse aux gaspillage inutiles, vos 40% de plus: on les sentira à peine passer...

"L’avenir est à la recherche."

Probablement le seul point sur lequel on est tous d'accord...

Écrit par : mouais | 06/06/2011

"Incompétant" ! En tout cas en orthographe...

@Olivier : les ascenseurs sont indispensables pour les personnes à mobilité réduite, dont la proportion croît dans la population en raison de son vieillissement.

Écrit par : J.-L. Masson | 06/06/2011

Un Conseiller Nationnal de votre incompétence devrait se montrer plus magnanime à l'gard des faibles.

Écrit par : Pierre-Alain Laurent | 06/06/2011

Un Conseiller Nationnal de votre incompétence devrait se montrer plus magnanime à l'égard des faibles.

Écrit par : Pierre-Alain Laurent | 06/06/2011

Un Conseiller National de votre incompétence devrait se montrer plus magnanime à l'égard des faibles.

Écrit par : Pierre-Alain Laurent | 06/06/2011

André Reymond qui nous fait la leçon sur le CO2, le climat et Kyoto, c'est juste hilarant ! Lui qui n'en n'a rien eu à faire depuis des années se soucie tout à coup du réchauffement climatique?

Drôle.

Et puis je crois qu'il faut accepter la réalité : il est HORS de question, pour la population et pour le parlement, de construire de nouvelles centrales pour, au moins, les 30 prochaines années. Cela signifie donc qu'il faut faire des choix AUJOURD'HUI pour anticiper la fin (obligatoire) des centrales vieillissantes. Décider donc de ne rien faire (comme le propose l'UDC) est ce qu'il y a de plus irresponsable.

Écrit par : Sandro Minimo | 06/06/2011

Mais vous délirez monsieur le conseiller national ce n'est pas la fin du monde,des solutions de remplacements exitent.Ce n'est pas le role d'un élu de semer le trouble.

Écrit par : chauffat albert | 06/06/2011

mais non simplement langue de bois comme dirait un ancien responsable de l'UDC et riant quand on dit ah ces politiciens de vraies girouettes,il rit de plus belle argumentant c'est tout l'art du vrai politiciens quitte à faire tourner 6 millions d'éoliennes et ce tous les jours ,sans qu'ils ou elles s'en aperçoivent et surtout grâce aux médias qui s'amusent et c'est tout un art à essayer de replacer l'authenticié des révélations fausses qui leur sont données afin que nous simples citoyens et yennes les ingurgitions tout de go!

Écrit par : lovsmeralda | 06/06/2011

Ce billet est loin d'être stupide. Comment remplacer les 40% d'énergies nucléaire par ce que personne ne veut près de chez lui? éoliennes, barrages ou centrales solaires ). L'Autriche et l'Italie ont renoncé au nucléaire et son revenu au charbon. Sans parer des importations d'électricité de France produites par le nucléaire. Et sans parler comme il le dit sur les augmentations du prix du courant.

D.J

Écrit par : D.J | 06/06/2011

Ah, Dédé la science, tu vas nous manquer au palais fédéral cet hiver.
"incompétant", sacré farceur vas!

Écrit par : fiba | 06/06/2011

Merci de soulever ces points fort politiquement incorrects par les temps qui courent...
1) j'ai pas envie de me retrouver au temps des charons
2) je demande à voir comment les Suisses vont accepter des éolienneset des panneaux solaires partout, quand chaque nouvel immeuble de construit devant chez eux fait l'objet d'une contre-initiative...
3) faut pas de nucléaire. Mais faut pas polluer non plus. Et faut pas être dépendant des pays voisins. Alors c'est quoi la solution? on installe des cheminées dans les HLM?
En tous les cas, jetez vos iphone, les mecs. Mais aussi vos ordis, vos télés, vos fours, vos aspirateurs. Le soir mangez froid, et si possible pas des crudités à cause de l'Escherichia Coli. Déplacez vous à pied quand il fait moins dix dehors et arrivez quand même en pleine forme à huit heures tapantes même sans tram (pas de place) après avoir déposé votre bébé à la crèche-où il y a le chauffage une fois sur deux. Et éloignez vous des rives du Léman, des fois qu'il y aurait pas un tsunami, hein, avec ce réchauffement climatique, on ne sait jamais, misère, misère...Moi, je m'envole sur mars où sur n'importe quelle planète où on n'a pas encore pris peur de respirer. J'espère juste que l'an 2050 ressemblera davantage à mes livres de science-fiction qu'à un vague remake de 1602...

Écrit par : Annache | 08/06/2011

@Annache
Merci. Revigorant de lire votre commentaire, qui ose se moquer des prophètes de l'apocalypse causée par notre étape de la modernité.

Écrit par : Mère-Grand | 09/06/2011

Les commentaires sont fermés.