18/10/2014

Piétons et sécurité

 

 

Piétons et sécurité

Il y a quelques jours, dans sa rubrique « Face-à-face », la Tribune publiait deux articles sur les Critical mass qui, à la lecture, semblaient être surtout deux « côte-à-côte »,  les deux avis se rejoignant visiblement sur l’essentiel.

Dans l’affrontement vélos-autos évoqué, guère de place n’était laissée aux piétons, eux-mêmes trop souvent victimes des vélos comme ceux-ci se disent l’être des automobiles.

Une seule phrase d’un des deux articles nous rappelle leur existence : « Les ainés à la marche parfois hésitante développent souvent une peur de s’aventurer dans l’espace public, ce qui est regrettable. Il faut donc (ré)apprendre à céder le passage au plus vulnérable ».

Ce n’est correct qu’en apparence ! Car un vélo, sur un trottoir, n’a pas à « céder le passage au plus vulnérable. » Sauf rarissimes exceptions tolérées, il ne doit PAS s’y trouver !

Rappelons ici que le Conseil des Anciens insiste sur le fait qu’ « En tant que piétons, nous nous sentons de moins en moins en sécurité sur les espaces qui nous sont en principe réservés comme les trottoirs, les passages piétons ou les parcs ».

La sécurité des piétons en ville est en effet la première des préoccupations des personnes âgées. Fait-on tout pour l’assurer ? Aujourd’hui, on en est loin !

Doit-on donc imaginer que, pour être à la mode, les piétons âgés organisent eux aussi, dans notre état de droit, des blocages et embouteillages afin d’être entendus ?

Le respect le plus élémentaire d’autrui et l’application de la loi doivent-ils passer par une manifestation de rue ?

Le fait même de se poser cette question démontre que, pour une part importante de la population qui n’entre pas dans les catégories autos/vélos, la situation est  loin d’être satisfaisante. Sans doute aurons-nous l’occasion d’y revenir.

 

                                                                                                         André Reymond                              

 

 

09:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.