04/11/2014

Le nucléaire encore nécessaire !

Le nucléaire encore nécessaire !

L’évocation très régulière, pour ne pas dire systématique, des énergies renouvelables par les médias écarte un peu vite le fait que le nucléaire, lui aussi, se développe. Ou ne faiblit pas. A mi-octobre, France3 Régions évoquait le fait qu’en dépit des promesses de François Hollande lors de sa campagne électorale, Madame Ségolène Royal, Ministre de l’écologie, n’en faisait plus mystère : la centrale nucléaire de Fessenheim ne fermera peut-être pas en 2016.

Est-ce étonnant ? Pas vraiment. Madame Royal savait probablement ce que le site de Science et Vie publiait le 29 octobre dernier !

Selon cet article, deux raports mettent en garde certains pays européens, dont la France, contre le  risque de black-out électrique (traduire par interruptions en français) durant les prochains hivers. Il y était précisé que si l’hiver 2015-2016 est rude, il n’y aura peut-être pas assez d’électricité pour tout le monde. Et le risque subsistera jusqu’en 2018.  

Plus conscients des réalités que d’autres, divers Etats continuent à construire des centrales. Le gouvernement finlandais approuvait en septembre un projet de construction, déjà avalisé sur le principe en 2010. Les Emirats arabes ont délivré l’autorisation de construction de deux centrales nucléaires supplémentaires. En Chine, la centrale de Fuqing 1 vient d’être raccordée au réseau, alors que trois autres entreront en service ces prochaines années.

Bien sûr, le développement des énergies renouvelables reste absolument indispensable. Mais elles ne sont encore que complémentaires. Il faut rester pragmatique. Les véhicules électriques dont on vante la multiplication ne rouleront pas avec du sirop de framboises. Sachons donc admettre que si le nucléaire semble revenir en force, c’est par réalisme et en réponse à des demandes d’énergie que l’on ne peut ignorer.  

 

 

 

 

 

18:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Monsieur Reymond,

Vous avez globalement raison. En effet, le monde ne peut malheureusement se passer de l'énergie de fission nucléaire. La faute à qui ?
Il est également vrai que le bilan carbone du nucléaire est globalement assez positif. Il est aussi vrai que la Chine, l'Inde, les USA, le Royaume Uni etc... relancent ou veulent augmenter leur capacité nucléaire.
En ce qui concerne Mme Royal, il est inutile d'en mentionner mot du fait même de sa fatuité.
Le Japon relance également le nucléaire avec le redémarrage des réacteurs de Sendai dans la préfecture de Kagoshima ou à Hokkaido avec un risque volcanique particulièrement très élevé.
Le jour venu, on regrettera amèrement d'avoir trop trainé avec cette technologie devenue obsolète.
Je suis en outre surpris de voir un membre de l'UDC adepte d'une technologie centralisatrice particulièrement favorable aux dictatures étatistes... Surprenant !

Bien à vous

Écrit par : PPhChappuis | 04/11/2014

Ma foi, la France peut effectivement continuer à se chauffer à l'électrique et poursuivre la construction de maison sans isolation et donc produire du nucléaire.

La France pourrait aussi réfléchir un peu et isoler les maisons, se chauffer aux pelets, avec l'incinération des ordures (chauffage à distance comme à Genève) ou avec le biogaz produit par la méthanisation du compost ... ou même se chauffer au mazout ou au gaz normal et du même coup pourrait fermer Fessenheim et d'autres centrales nucléaires.

Mais bon, fonçons tête en avant dans l'atome !

Écrit par : Philippe C. | 05/11/2014

Il est indéniable que les centrales nucléaires sont encore indispensables.Mais cela est aussi dû au fait que la demande ne cessent d'augmenter car nous utilisons de plus en plus d'appareils consommant de l’électricité.

Écrit par : annuaire suisse | 06/11/2014

Les commentaires sont fermés.